google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

” 5000 francs CFA pour chaque détenu…”: Les révélations de Babacar Ndiaye sur le Président Diomaye

Dans un entretien truffé d’anecdotes paru ce lundi, le président des jeunes de Pastef/Pikine raconte à L’Observateur des pans importants de la vie de prisonnier du Président Diomaye Faye, détenu pendant onze mois à la prison de Cap Manuel. Babacar Ndiaye a partagé ce lieu de privation de liberté avec l’actuel chef de l’État. Il y était admis le premier. «J’ai été transféré là-bas le 24 mars 2023 et Bassirou Diomaye Faye m’y a rejoint trois semaines après, confirme le jeune Patriote. Il était venu vers 20 h 30, juste après la rupture du jeûne.»

Lorsqu’il a été informé de la présence de l’ancien secrétaire général de son parti, Babacar Ndiaye a demandé à aller le saluer. Ils partageaient le même secteur dans la prison, leurs cellules étaient séparées de trois ou quatre chambres. «Lorsque je suis entré dans sa cellule, j’ai trouvé un homme très calme et serein comme à son habitude, décrit l’ancien détenu. Et le lendemain, je suis retourné le voir très tôt le matin. Je l’ai trouvé assis sur son lit, entouré de son ‘kheud’, des beignets, des biscuits et avec son éternel sourire.»

C’est que le leader des jeunes de Pastef/Pikine croyait que Diomaye Faye n’allait pas supporter les rigueurs de la détention. Il a été «agréablement surpris» : «Il était vraiment à l’aise. Il avait bien appréhendé la situation. J’étais venu pour le rassurer, lui disant que ce n’était pas facile la prison, mais qu’il allait vite s’y habituer. Mais il m’a répondu qu’on n’a pas à se plaindre, comparés à ceux qui ont perdu la vie. Que la prison n’est rien comparée à la mort. Que ce n’est pas une chose qui va durer.»

Babacar Ndiaye confie que l’actuel chef de l’État se disait convaincu que «la politique qui a fait [d’eux] des prisonniers va un jour [leur] rendre [leur] liberté», ajoutant qu’«il faudra juste croire [au] Projet, à ceux qui sont dehors et sont en train de se battre pour le Sénégal».

Globalement, résume le jeune Patriote, Diomaye Faye «a très bien vécu son séjour carcéral». D’autant que «tous les prisonniers l’aimaient», témoignage Ndiaye. Qui mentionne que chaque mois, le successeur de Macky Sall remettait à chacun des 37 «détenus politiques» de Cap Manuel la somme de 5000 francs CFA. L’argent était destiné à payer les appels téléphoniques depuis le prison et à s’acheter à manger, renseigne le chef de file des jeunes de Pastef/Pikine.