google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

À Quand Les Assises Pour La Réduction Des Prix ? (Par Souleymane Ba)

Vous avez été élu avec 54 % des voix au premier tour lors des dernières élections présidentielles, un résultat historique pour un opposant au Sénégal, témoignant de la confiance et de l’espoir que beaucoup de Sénégalais ont placés en vous. Ce mardi 28 mai 2024, vous avez réuni certaines personnalités au CICAD pour des assises de la justice. Cependant, Monsieur le Président, les urgences sont ailleurs. Aujourd’hui, il aurait fallu parler des ASSISES DE LA VIE CHÈRE car les Sénégalais souffrent actuellement en raison de la flambée des prix.

Le prix du riz, l’une des denrées les plus consommées au Sénégal, a considérablement augmenté. Le riz non parfumé, qui coûtait 350 FCFA, est aujourd’hui vendu à 500 FCFA, soit une hausse de plus de 40 %. Quant au riz parfumé, son prix est passé de 500 FCFA à 600 FCFA, soit une augmentation de 20 %. Les sacs de 50 kg de riz non parfumé et parfumé se vendent désormais respectivement à 25 000 FCFA et 30 000 FCFA. Cette situation met une pression énorme sur les ménages sénégalais qui voient leur pouvoir d’achat diminuer de jour en jour.

En outre, le coût élevé de l’électricité pose un autre problème majeur. À l’approche de la fête de Tabaski, les tailleurs, qui dépendent de l’électricité pour leur activité, se retrouvent confrontés à des charges supplémentaires, rendant leur travail difficile et impactant leurs revenus. De plus, les ménages sénégalais, déjà frappés par la hausse des prix alimentaires, doivent faire face à des factures d’électricité de plus en plus lourdes.

À quelques jours de la Tabaski, il est impératif que votre gouvernement prenne des mesures concrètes pour réduire le coût de la vie. Les Sénégalais attendent des actions immédiates pour alléger le fardeau économique qui pèse sur eux. Il est crucial de mettre en place des politiques visant à stabiliser les prix des denrées de base et à rendre l’électricité plus abordable.

La rupture doit être une obligation. Le changement que vous avez promis doit se concrétiser par des actions tangibles pour améliorer les conditions de vie de tous les Sénégalais.
Souleymane Ba
Coordonnateur du mouvement
Les SENTINELLES de la République