google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Abdoul Mbow répond au collectif des victimes de Macky Sall

Le président du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar a vivement réagi aux récentes déclarations du Collectif des victimes du régime de l’ex-président Macky Sall, qui réclame un mandat d’arrêt international contre l’ancien chef de l’État. Cette requête a été fermement rejetée par Abdoul Mbow qui accuse le collectif dirigé par Boubacar Sèye de manipulation et de tentative de détournement de l’attention des Sénégalais. “Ça n’a pas de sens. Nous ne donnons aucun crédit à ce collectif,” a déclaré Mbow sur iRadio.

 
 Le porte-parole adjoint de l’Alliance pour la République (APR) a insisté sur le fait que le pouvoir actuel doit se concentrer sur les véritables problèmes des Sénégalais plutôt que de se laisser distraire par des manœuvres politiques. 
 
D’après le député, ces accusations sont une tentative de détourner l’attention des Sénégalais des promesses non tenues par le nouveau régime. “C’est une manière de vouloir détourner l’attention des Sénégalais par rapport à ce qu’ils attendent de ce nouveau régime. Le mieux, c’est de répondre aux aspirations des Sénégalais. Et ceux qui composent ce collectif sont manipulés et ne comprennent pas les enjeux réels”, a-t-il affirmé.
 
En évoquant la loi d’amnistie récemment adoptée, le parlementaire a défendu cette mesure en soulignant qu’elle a permis à des personnalités politiques comme Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye de retrouver la liberté. “Nous ne regrettons absolument rien de ce que nous avons fait. Vous savez, le président de la République a proposé cette loi d’amnistie que nous avons votée, que nous avons soutenue pour réconcilier les Sénégalais. C’est en ce sens d’ailleurs que l’actuel président de la République et le Premier ministre ont bénéficié de cette amnistie.  Et vous ne les entendrez jamais aborder ce sujet ».
 
À en croire Abdoul Mbow, la demande de ce collectif est non seulement infondée, mais sert également à masquer les défis actuels auxquels le Sénégal est confronté. Il appelle le pouvoir en place à se concentrer sur la résolution des problèmes du pays plutôt que de se laisser entraîner dans des controverses inutiles.