google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Abus de confiance : H. Dabo gruge son employeur I. Gackou, de plus de 3,5 millions FCfa

La police de Médina a déféré au parquet H. Dabo, pour abus de confiance portant sur la somme de 3,536 millions FCfa au préjudice de I. Gackou, son employeur. En effet, le mis en cause a simulé un vol en soutenant qu’un individu l’aurait possédé mystiquement en lui serrant la main, avant d’emporter l’argent de sa caisse. Employé dans une agence multi-services où il effectuait les opérations de retrait et de dépôt d’argent via Wave, H. Dabo est un individu vraiment drôle. Car au lieu de se limiter à son travail pour gagner sa vie honnêtement, il a choisi l’escroquerie pour s’enrichir plus facilement.

Selon “Direct28.com “, son modus operandi consiste à inventer une possession mystique orchestrée par une tierce personne qui, par la suite, a dérobé sa caisse. C’est ainsi que I. Gackou commence à être soupçonneux, pour avoir été grugé par le passé, dans des conditions similaires par Dabo, qui avait commis également le vol. Ce qui l’avait poussé à porter plainte contre Dabo. Ce dernier avait été alpagué et écroué à la prison de Rebeuss. Cette fois-ci, les remontent à la semaine dernière. Comme l’appétit vient en mangeant, Dabo a appelé son patron pour dire qu’une personne s’est présentée à l’agence multi-services, lui a serré la main et qu’à partir de cet instant, il n’était plus maitre de lui-même.

Il ajoute qu’il a puisé du compte Wave la somme de 3,536 millions FCfa qu’il a remis à cette personne qui, selon lui, aurait des pouvoirs mystiques. Des explications tirées par les cheveux qui n’ont pas convaincu I. Gackou qui, se souvenant du passé, saisit la police de Médina d’une plainte contre son employé. Agé de 18 ans, H. Dabo est convoqué et interrogé sur ses agissements. Mais, il s’est perdu dans ses explications. Quant à son premier coup d’essai où il avait pris 2 millions FCfa à son employeur, Dabo déclare avoir restitué l’argent qu’il aurait retrouvé auprès d’une de ses connaissances du nom de B. Seck. Non convaincus par ces explications, les hommes du commissaire Abdou Sarr l’ont placé en garde-à-vue, avant de le déférer au parquet pour abus de confiance portant sur la somme de 3,5436 millions FCfa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.