google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Affaire Sweet Beauty : la grande question de Abdou Mbow à Ousmane Sonko

Le Doyen des juges a renvoyé l’affaire Sweet Beauty en jugement. Ousmane Sonko comparaitra devant un tribunal pour répondre aux accusations de viol et menaces de mort de Adji Sarr.
Affirme Direct28.com ;
Après l’annonce de cette décision du magistrat, d’aucuns redoutent des troubles sociaux. Le président de Pastef ayant laissé entendre que ce procès constitue un élément des manœuvres du pouvoir destinées à le museler, et qu’il s’opposerait. Alioune Tine a parlé de risque de «guerre civile».

Pour autant, faut-il surseoir au procès de l’affaire Sweet Beauty ? «Je ne vois pas pourquoi Ousmane Sonko, qui a maille à partir avec la justice, doit avoir un dossier classé, s’est demandé Abdou Mbow dans un entretien avec Les Échos. Pourquoi ? Nous sommes dans une République et nous sommes tous égaux devant la loi.»

Le porte-parole adjoint de l’APR enchaîne en interpellant le leader de Pastef. Il dit : «Ousmane Sonko a été accusé de viol ; lui-même a réclamé urbi et orbi un procès pour que tout soit clair. Pourquoi aujourd’hui il ne veut plus aller au procès ? Que s’est-il passé entretemps ? C’est une question qu’il faut poser.»

Abdou Mbow ajoute : «La justice doit aller jusqu’au bout pour élucider cette affaire parce que c’est une citoyenne qui a porté plainte contre Ousmane Sonko pour viol. Ce sont des faits graves et je suis de ceux qui pensent que cette affaire doit être élucidée.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.