AIBD: Un douanier escroque 73 millions

0

Le tribunal correctionnel de Dakar va juger, aujourd’hui, sauf renvoi l’affaire d’escroquerie, faux et usage de faux en écritures privées, exercice illégal de commerce et association de malfaiteurs dans laquelle sont impliqués un douanier, sa femme et ses présumés complices. Ils ont mis en place une stratégie pour soutirer plus de 73 millions à d’honnêtes citoyens.

Arrêté courant février 2019 et placé sous mandat de dépôt pour escroquerie, faux et usage de faux en écritures privées, exercice illégal de commerce et association de malfaiteurs, un faux douanier et ses présumés complices seront, aujourd’hui, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Dans cette affaire, pas moins de cinq victimes sont déjà intervenues dans la même procédure contre le soldat de l’économie, son épouse et l’agent commercial, Vezo Babacar Diallo. Certaines des victimes ont perdu des dizaines de millions de francs CFA dans cette escroquerie, et beaucoup étaient des commerçants. Le PV d’enquête préliminaire renseigne que l’affaire a éclaté suite à une plainte de Djily Csb (Abdou Khadre Ndongo à l’état civil), Aly Dieng, Mohamed El Hafedh Eljouri, Serigne Mbacké Sylla et Khady Diouf. Dans ce dossier, indique notre source, l’homme d’affaires Djily Csb a subi le plus lourd préjudice : 73 millions Fcfa. Il a soutenu être victime de la dame Ndèye Fatou Kane. À la livraison de la marchandise, explique le représentant de Samsung au Sénégal, c’est Nguirane Ndiaye qui s’est présenté en tenue de douanier, avec une procuration de la société « Jamila Electronics », appartenant à son épouse. Un chèque de garantie d’un montant de 50 750 000 FCFA, qui lui reviendra impayé pour défaut de provision, a été remis à Djily Ndongo (Csb). Ce dernier a déclaré sur procès-verbal (PV) que le douanier et sa femme lui avaient fait savoir qu’ils avaient gagné un marché de livraison de téléphones au profit des sociétés « Ara Service » et « Assistic » pour plusieurs dizaines de millions de Fcfa. Deux copies de bons de commande d’un montant total de 73 500 000 FCFA lui ont été servies, en plus d’une copie de la carte professionnelle du sous-officier des Douanes, Nguirane Ndiaye, à titre de reconnaissance de dette. Il faut dire que la femme du douanier, Ndèye Fatou Kane, a aussi été inculpée des mêmes chefs, avant d’être mise sous contrôle judiciaire, en raison d’une maladie incompatible avec la détention. L’agent commercial, Vezo Babacar Diallo, complice présumé du couple, bénéficie d’une mise sous contrôle judiciaire depuis le 7 mai 2019.

 

Rewmi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.