google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Aïssatou Diop Fall répond au CORED

En réponse au communiqué du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored), dénonçant les pratiques de la journaliste Aïssatou Diop Fall, le groupe PROD’ADF, éditeur de Public.sn Tv, a apporté des précisions. A travers un communiqué de presse, l’organe de presse parle de propos extraits d’une émission ».

 
L’entreprise explique que “dans cette émission Adf&co de ce lundi 6 courant, Mme Aïssatou Diop Fall a, sous forme de boutade, relaté comment elle s’y prenait pour faire des recouvrements auprès de ses partenaires sans verser dans le harcèlement. Des partenariats communément appelés conventions comme en ont tous les organes de presse et autres structures”.
 
Et d’ajouter : « Cette vidéo ayant fait l’objet de coupures et d’interprétations négatives par des personnes tapies dans l’ombre et mal intentionnées, Mme Aïssatou Diop Fall a immédiatement réagi pour repréciser sa pensée le Mercredi 08-05-24. Tout cela est évidemment sur YouTube ».
 
La direction a déclaré être surprise de voir le Cored se fendre d’un communiqué public à son encontre, « sans nous l’avoir envoyé personnellement, sans même nous avoir auditionné pour avoir notre version qui semble-t-il ne les intéresse nullement ».
 
«Le Cored dit qu’il est un tribunal ou un journaliste est jugé par ses pairs. Or, même les plus grands criminels du monde sont entendus, ont droit à un avocat parce qu’ils ont le droit de se défendre tout court. Notre métier nous oblige à vérifier et recouper toute information avant diffusion, donc avant toute prise de décision », a fait savoir le groupe PROD’ADF dans son document.
 
A ce titre, la journaliste Aïssatou Diop Fall et Cie accusent ledit conseil d’avoir « choisi la facilité en se contentant d’un petit extrait sur presque 2h d’émission en direct ».