google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Atteinte de l’autosuffisance en riz à l’horizon 2030 : L’Etat compte mobiliser environ 1371 milliards FCfa

Pour atteindre l’autosuffisance en 2030, le Sénégal a mis en place une nouvelle stratégie nationale de développement de la riziculture. Cette stratégie qui a été validée hier, vendredi 11 novembre 2022, compte s’appuyer sur 5 leviers majeurs pour accroître durablement la production.

Il s’agit de l’accès aux intrants (engrais et les semences), les équipements (les équipements de travail de sol aux équipements post-récoltes), les aménagements, les magasins de stockage et les pistes de production pour faciliter le transport du riz produit. Une enveloppe d’environ 1371 milliards FCfa sera mobilisée pour les 10 prochaines années, pour atteindre cet objectif.

« Nous sommes passés à 1 million 100 mille tonnes. Il faudra aller vers le doublement de cette production pour atteindre notre autosuffisance, parce que cela s’impose. Le riz est la céréale la plus consommée au Sénégal. Les pays qui produisent et qui exportent une infime partie de leur production commencent à faire des restrictions. Donc nous n’avons pas le choix. Si nous voulons bâtir une stratégie de souveraineté alimentaire, nous sommes obligés de produire suffisamment de riz », soutient Waly Diouf, coordonnateur du programme national d’autosuffisance en riz.

Il signale par ailleurs que même si le Sénégal n’a pas pu atteindre l’autosuffisance en riz en 2018, il a pu atteindre l’objectif de doublement de la production qui a été fixé en 2008, par la Coalition pour le développement de la riziculture en Afrique (Card). « A la suite de la crise 2008, le Sénégal avec 22 pays africains appuyés par le Japon, avaient eu comme objectif d’aller vers le doublement de la production dans la décennie qui allait suivre. A l’époque, le pays produisait 400 mille tonnes de riz. Le Sénégal était beaucoup plus ambitieux en visant l’autosuffisance. En 2018, effectivement, le Sénégal a atteint le doublement en dépassant les 1 million 100 tonnes de riz. C’est vrai que l’autosuffisance n’a pas été atteinte mais l’objectif du doublement a été atteint », précise M. Diouf.

De son côté, Dr. Moussa Sow, directeur de Cabinet du ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, invite l’ensemble des acteurs à se persuader de la nécessité d’accroître les investissements et renforcer les mesures politiques, afin d’aller vers l’autosuffisance pendant cette période 2020-2030 Selon lui, les résultats obtenus en termes de production et de développement du secteur privé, l’enjeu lié à la nécessité de mettre à la disposition des populations leur principale denrée, les risques liés aux incertitudes du marché international du riz, sont autant de problématiques qui justifient le poursuite de la mission de la Card.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.