google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Cheikh Tidiane Dièye : ” Nous sommes en train de remettre à jour la dimension multifonctionnelle de l’eau …”

« Les premières options de règlement définitif et durable du problème de l’accès à l’eau potable sur toute l’étendue du territoire national seront disponibles dans les prochaines semaines« , a assuré le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Cheikh Tidiane Dièye, lors d’un entretien avec l’Agence de presse sénégalaise (APS), en prélude de la Journée nationale de nettoiement prévue samedi, soutient que le gouvernement s’est donné comme orientation de régler définitivement la question de l’accès à l’eau à travers des projets plus ambitieux qui vont toucher l’ensemble du pays.

« Dans les prochaines semaines, les premières options de règlement définitif et durable du problème de l’accès à l’eau potable et partout dans le pays seront disponibles… L’accès à l’eau est le premier domaine où nous avons des études qui avancent très bien. Nous avons commencé à penser à des solutions durables et à long terme pour régler le problème d’accès à l’eau… Le deuxième élément de cette vision stratégique prend en compte la dimension de l’eau pour le secteur de l’agriculture. Nous sommes en train de remettre à jour la dimension multifonctionnelle de l’eau et nous allons travailler en intelligence pour que l’eau serve l’agriculture mais aussi les autres secteurs économiques« , fait-il savoir.

Non sans préciser que l’Etat réfléchit sur les délais les plus courts pour réaliser cette grande ambition de la maîtrise de l’eau.

« Notre ambition de transformation économique en passant par la maîtrise de l’eau est une urgence. Nous réfléchissons sur des modèles structurants qui ne vont pas seulement faire la part belle aux grandes entreprises étrangères… Nous souhaitons impliquer le secteur privé national dans l’exécution des marchés de l’eau. Des Sénégalais sont dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. Ils ont besoin d’un soutien de l’Etat pour être des champions dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement pour se positionner dans la sous-région« , renchérit-il.

Il poursuit : « Les efforts déployés depuis lors ont permis de mesurer l’ampleur du défi et l’ensemble des besoins et des préoccupations des citoyens sénégalais… Au regard de la complexité du secteur, il fallait effectivement faire un diagnostic, un diagnostic large, le diagnostic le plus exhaustif possible et le plus détaché possible. Je suis également allé sur le terrain pour constater de visu l’ensemble des réalisations. La nouvelle approche de gouvernance que nous voulons, c’est prendre en compte les préoccupations de nos concitoyens (…) Je suis parti à Touba où il y avait une situation assez préoccupante en matière d’accès à l’eau potable. Il fallait agir avec diligence pour résoudre cette situation et après, je continuerai mes tournées à l’intérieur du pays ».