google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Cheikhou Oumar Sy : «Le gouvernement fera fausse route s’il continue d’insister sur la baisse des denrées …»

Recevant hier le secteur privé nationale, le président de la République Bassirou Diomaye Faye a réitéré sa volonté de faire baisser les prix des denrées de premières nécessités. Une mauvaise option selon l’ancien député Cheikhou Oumar Sy. A l’en croire la formule la plus judicieuse c’est de travailler à augmenter le pouvoir d’achat des sénégalais, d’investir sur des unités de conservation d’une  production agricole calibrée sur nos besoins. Voici l’intégralité de sa tribune, publiée sur Facebook, dans laquelle il esquisse des pistes de solutions.
 
“Le gouvernement fera fausse route s’il continue d’insister sur la baisse des denrées de premières nécessités. Il faut travailler à augmenter le pouvoir d’achat des sénégalais.
Nous n’avons aucune influence sur les cours des denrées de premières nécessités sur le marché international.
 
40% de notre production agricole est perdue parce que les zones agricoles ne disposent pas de hangars de conservation.
 
Notre fleuron, les Industries Chimiques du Sénégal (ICS) est entre les mains des indiens. SENCHIM est à l’arrêt et nous importons de l’engrais dont le sac  revient à 25.000 FCFA au cultivateur.
 
Si on arrive à produire assez, à conserver et à transformer nos produits alors le coût de la vie sera améliorée pour les citoyennes et citoyens sénégalais.
 
Il faut travailler sur un programme décennal qui  prend en charge la question de la formation professionnelle, la semi-indistrialisation et l’industrialisation de lagriculture, et des mécanismes d’accès aux crédits pour les TPE/TPI – PME-PMI pour avoir un secteur privé fort.
 
Ainsi, on profitera des  10 prochaines années pour structurer notre vision ” GAZ to Power – Power to Food and Service Production”
 
Si l’Etat ne règle pas la question centrale de l’accès au foncier pour éviter la spéculation foncière, le coût de la vie restera très élevée et nous ne serons point compétitifs.
 
Qui sont les capitaines d’industries qui disposent d’un jet privé. C’est un indicateur de puissance économique.
 
Cheikhou Oumar Sy”