google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Communication intelligente ? Le ministère de la Santé et de l’Action fait abstraction du décès enregistré à Touba.

Dans la lecture du communiqué du jour rapportant les résultats virologiques livrés par l’institut Pasteur, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a fait mention d’un quinzième décès faisant totalement abstraction du quatorzième enregistré hier à Touba. Une belle feinte pour eviter d’enfler la polémique déjà de mise à Gouye-Mbind.  

En effet, hier, le service médical de l’hôpital Matlaboul Fawzeini de Touba avait annoncé à la famille de Serigne Abdou Khadim Mbacké que le guide spirituel était décédé suite au covid19.  Une révélation vite démentie par la famille et plus précisément par Serigne Souhaibou Mbacké Ibn Serigne Abdou Aziz Ibn Serigne Abdou Lahad Bara. Ce dernier affirmait que son grand-père a été rappelé à Dieu suite à une longue maladie de diabète.  

Tard dans la nuit, Serigne Mame Serigne Mbacké, porte-parole  désigné, a confié à Dakaractu que c’est la méthode employée par les autorités qui a fondamentalement géné la famille. Pour lui, la démarche a été maladroite d’amont en aval signalant une absence de communication et un déficit de réactivité. En résumé, disait-il : ” ils l’ont interné en réanimation pendant 3 jours sans rien nous dire. Après le décès, ils sont venus nous déclarer que le test a révélé cette maladie. Et pourtant, personne dans son entourage n’a été placé en quarantaine et aucune de ses maisons n’a été désinfectée. Cela veut dire que ces autorités manquent terriblement de logique.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.