google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Dr Babacar Diop: “La coalition Yewwi est devenu un “cimetière de promesses trahies”.

Le maire de Thiès, Dr Babacar Diop, a récemment accordé une interview à “Jeune Afrique”, dans laquelle il a expliqué les raisons de son éloignement vis-à-vis de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi, sous laquelle il avait été élu à la tête de la municipalité de Thiès, lors des élections locales de janvier 2022.
 
Le Dr Diop, l’un des membres fondateurs de la coalition, a déclaré que Yewwi Askan Wi avait abandonné ses principes et était devenu un “cimetière de promesses trahies”.
 
Selon lui, certains leaders de Yaw ont refusé de le laisser s’imposer dans la ville de Thiès, lors des investitures pour les législatives de juillet 2022, par peur de sa forte visibilité et de sa menace sur leur propre leadership. Il a accusé ces leaders d’avoir mis en place une entreprise de liquidation des FDS/Les Guelwaars, son parti politique.
 
Lorsqu’on lui a demandé s’il avait du mal à digérer d’avoir été écarté des investitures, le maire de Thiès a répondu qu’un groupe de généraux à la retraite et de leaders avides de pouvoir avaient cherché à écarter les jeunes qui avaient leur propre identité et une volonté de construire un mouvement populaire.
 
Interrogé sur les commanditaires de ce projet, il a précisé qu’il ne visait personne en particulier, mais dénonçait plutôt les pratiques “antidémocratiques”. Il a souligné qu’il était important d’être irréprochable lorsque l’on dénonçait les méthodes antidémocratiques du président Macky Sall.
 
Selon lui, Yewwi Askan Wi avait depuis longtemps abandonné ses principes, ce qu’il considère comme “regrettable”.
 
Depuis plus d’un an, le Dr Babacar Diop est à la tête de la mairie de Thiès, une ville qui était précédemment dirigée par Talla Sylla, désormais ministre-conseiller du président Macky Sall. Le Dr Diop a dénoncé la situation scandaleuse dans laquelle il a trouvé la ville à son arrivée, notamment le “clientélisme” dans le recrutement du personnel. Il affirme avoir pris des mesures pour moderniser la ville, notamment en réduisant la masse salariale de plus de 30 % et en mettant fin à ce qu’il qualifie de “gabegie” dans les dotations de carburant.
 
Ces déclarations de l’édile de Thiès soulignent les tensions au sein de la coalition Yewwi Askan Wi et mettent en lumière les divergences qui ont conduit Babacar Diop à prendre ses distances avec la coalition.