google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Energies renouvelables et efficacité énergétique : L’Allemagne va financer la construction d’un Isep à Mbacké

Dans le cadre de leurs relations, le Sénégal et l’Allemagne ont conclu un partenariat pour la réforme qui se traduit par un appui multiforme de l’Allemagne au Sénégal en vue de la promotion d’une administration publique moderne, de la formation professionnelle et l’amélioration du financement des petites et moyennes entreprises (PME), des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ainsi que du développement urbain durable et de la production de vaccins et de l’appui au secteur pharmaceutique.

Cette coopération a franchi un pas supplémentaire avec la mise en œuvre, pour la première fois en 2016, d’un programme de coopération entre l’Allemagne et le Sénégal dans le domaine de l’enseignement supérieur. Elle s’est matérialisée avec la signature d’une première convention d’exécution entre le Gouvernement allemand et le Gouvernement sénégalais visant à la mise en œuvre de ce qui a constitué la phase I du PESEREE avec pour objectif d’améliorer l’orientation pratique des curricula et des formations dans le domaine des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique et donc de contribuer à une meilleure employabilité des diplômés issus de ces filières conformément à deux grandes priorités du gouvernement sénégalais.

Exit les phases I et II du PESEREE, on fonce droit vers le PESEREE III. Lancé ce jeudi, les autorités allemandes, selon le ministre Moussa Baldé, «ont accepté de financer, avec l’appui de la KfW, la construction d’un nouvel ISEP à Mbacké qui sera dédié aux énergies recouvrables et à l’efficacité énergétique et qui bénéficiera de l’appui technique de la GIZ». Il n’a pas manqué de préciser que, «La phase II du PESEREE, qui vient de s’achever en décembre 2022, a été marquée par un élargissement des activités du programme en direction des instituts supérieurs d’enseignement professionnel, les ISEP, dont le développement, constitue une des priorités du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation».

Quant à M. Sönke, ambassadeur de l’Allemagne au Sénégal, il affirme que « L’appui apporté au Master Interuniversitaire en Énergies Renouvelables, mis en œuvre par l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), l’Université Alioune Diop de Bambey (UAD), l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) ainsi que l’Ecole polytechnique de Thiès (EPT), a été particulièrement apprécié par ces institutions, de même l’organisation du Concours Interuniversitaire Énergies Renouvelables, le CIEREE, qui est devenu, au fil des ans, un rendez-vous ayant toute sa place dans l’agenda des activités universitaires».

Durant les deux premières phases du PESEREE, précise t – il, «nous avons fortement apprécié les efforts déployés par la coopération allemande pour faire en sorte que son action se développe en parfaite harmonie avec les priorités définies par nos politiques publiques, tant au niveau global dans le cadre du PSE, qu’au niveau sectoriel dans les domaines de l’énergie et de l’enseignement supérieur».

«A l’heure où nous lançons la phase III du PESEREE nous souhaitons pouvoir continuer à bénéficier de l’oreille attentive et de la souplesse dont la coopération allemande a fait montre, jusqu’ici, afin que cette nouvelle étape soit autant couronnée de succès que les précédentes et que le projet de construction de l’ISEP de Mbacké qui est un de ses éléments-clés se déroule de la meilleure manière possible», a t- il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.