Guy Marius Sagna compatissant et solidaire envers Mody Niang

0 0

Je viens de parler à mon père, doyen et camarade Mody Niang. Je n’ai pas pu m’empêcher de l’appeler après avoir vu sa dernière vidéo où il disait qu’il cédait aux pressions de sa famille et qu’il avait décidé de ne plus écrire, de ne plus faire d’émission.

J’exprime toute ma solidarité au camarade Mody Niang. Car je sais les pressions qu’il a subies toutes ces décennies. J’exprime toute ma solidarité aux parents de mon père Mody Niang car je sais tout ce qu’ils endurent du fait de l’engagement patriotique de cet exceptionnel citoyen qu’est le camarade Mody Niang.

Nos familles admirent Barthélémy Dias. Mais très peu de familles veulent avoir un Barthélémy Dias en leur sein. Nos mères admirent Barthélémy Dias. Mais elles nous diront toutes qu’elles n’ont pas donné naissance pour la prison.

Il est vrai qu’il n’est pas facile de défier le néocolonialisme, le parasitisme de la bourgeoisie bureaucratique. Il est vrai que le poète a dit que “ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent”. Mais seuls ceux qui luttent gagnent. Et nous vaincrons.

À la famille de mon père Mody Niang, je compatis et je suis solidaire. À mon père Mody Niang, vous avez tout mon respect, toute mon admiration. Une dernière chose papa, ne dites plus jamais que vous ne pouvez pas changer les Sénégalais. C’est grâce à vous camarades Mody Niang, Alla Kane, Madieye Mbodj, Dialo Diop, Jo Diop, Moctar Fofana Niang, Birmane Gaye, Assane Samb, Fodé Roland Diagne, Ousseynou Ndiaye…que des Sénégalais comme moi existent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.