google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Il vole 265 millions à Wave et affirme avoir…

Bara Ndiaye était un maillon central du dispositif de Wave. Il y occupait depuis 2018 le poste de Cash manager. Il avait en charge le coffre-fort où étaient versés les montants collectés dans le réseau de l’opérateur de transfert d’argent avec la possibilité d’émettre des chèques jusqu’à hauteur de 20 millions de francs CFA pour les besoins de l’entreprise.

Il a profité de l’occasion pour voler 265 millions de francs CFA. D’après L’Observateur, qui donne l’information, Bara Ndiaye a été démasqué à la suite d’un contrôle interne sur les décaissements bancaires. Les auditeurs, signale le journal, ont remarqué que quatre chèques de 20 millions de francs CFA chacun ont été émis entre octobre et novembre 2022.

Interpellé sur ces anomalies, le Cash manager reconnaît avoir détourné les 80 millions. Il ajoute qu’il a puisé dans les caisses de Wave pour financer un projet immobilier qui devait lui rapporter des bénéfices avec lesquels il comptait rembourser le montant en question.

Les auditeurs décident alors de pousser les contrôles. Un coup d’œil dans la caisse des liquidités permettra de relever en plus un trou de 65 millions 800 mille. D’autres investigations permettront de découvrir une autre malversation d’un montant de 120 millions. Ce qui fait au total 265 millions 800 mille.

Rapporte Dire ct28.com ; révèle que pour masquer ces transactions frauduleuses, Bara Ndiaye passait par certains de ses collègues qui, à sa demande, versaient dans la caisse de Wave l’équivalent des montants soustraits. C’est ainsi qu’il a «impliqué» André Hamath Diouf, Sokhna Ndiaye, El Hadji Alioune Kane et Modou Mbacké Thiam.

Face aux policiers de la DIC, Baba Ndiaye a reconnu avoir détourné les 265 millions 800 mille. Mais, il a blanchi ses collègues qui étaient chargés, certainement sans le savoir, de rééquilibrer les comptes après chacun de ses forfaits. «Ils n’ont rien à voir dans mes actes frauduleux et n’ont perçu aucune commission», a-t-il déclaré.

Le mis en cause a juré devant les enquêteurs que les 185 millions du montant qu’il a volé à Wave constitue «un manquant» et qu’il a remis 80 millions «à un inconnu qui (l)’a certainement envoûté».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.