google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Keur Massar : Engrossée par son amant, Une veuve tue son nouveau-né

La brigade territoriale de Keur Massar a déféré hier mercredi au parquet de Pikine-Guédiawaye une veuve qui avait tué son nouveau-né, renseigne Seneweb .

 
 
Après le décès de son époux, la dame M. B., âgée de 34 ans, entretenait une relation amoureuse avec un autre homme. C’est ainsi que la veuve, domiciliée à Boune, a contracté une grossesse qu’elle a cachée à son entourage, avec la complicité de son amant.
 
À cet effet, la dame a accouché à domicile sans aucune assistance et aurait étranglé à mort son nouveau-né.
 
Mais un crime n’est jamais parfait, dit l’adage. C’est après la découverte des traces de sang que la mère de M. B. a su, avec surprise, que sa fille était en grossesse jusqu’à accoucher. Sur instruction de sa mère, elle a emmené le corps sans vie du nouveau-né au centre de santé de Keur Massar où elle a fait croire au personnel de santé que l’enfant est mort-né. 
 
Mais cette mort étant suspecte, un agent du centre de santé s’en est ouvert aux gendarmes de la brigade territoriale de Keur Massar. Ces derniers se sont transportés sur les lieux pour procéder au constat.
 
Entendue par les enquêteurs, la veuve M. B. persiste et signe que l’enfant est mort-né. Elle avoue avoir caché sa grossesse à toute sa famille jusqu’à son accouchement. Le commandant de brigade a adressé une réquisition à un médecin légiste pour autopsie. 
 
Il ressort du document médical que le nouveau-né a respiré après l’accouchement et n’a pas été victime d’une malformation. Le rapport médical a conclu à une mort par asphyxie mécanique, selon des sources de Seneweb proches du parquet. En clair, le nouveau-né aurait été étranglé mortellement.
 
C’est ainsi que la veuve a été déférée hier mercredi au tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye pour infanticide.