google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

La FSF va créer un nouveau Tribunal Arbitral du Sport Sénégalais (TASS)

Lors du Comité Exécutif de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) qui s’est tenu mercredi, des décisions majeures ont été prises. Au centre de ces décisions se trouve la création du Tribunal Arbitral du Sport Sénégalais (TASS), une initiative innovante qui vise à renforcer l’intégrité et la transparence dans le sport national.

Cette décision découle d’un mandat spécifique donné au président de la FSF, Augustin Senghor, lors du précédent Comité Exécutif. Chargé de trouver des solutions juridiques appropriées pour relever les défis rencontrés, le président Senghor a proposé la création du Tribunal Arbitral du Sport Sénégalais. En plus de cette décision, la FSF a également mis en place d’autres commissions telles que la Commission Discipline et Recours, la Commission Éthique et la Commission de Contrôle des Clubs. Selon Seydou Sané, vice-président de la FSF en charge de la communication, le Tribunal Arbitral du Sport Sénégalais représente une avancée majeure dans l’évolution du cadre juridique du football national. Il explique que le TASS permettra de résoudre les différends éventuels localement avant de recourir au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne, en Suisse.

« Au niveau des organes juridictionnels, nous en avons tous parlé et depuis le comité exécutif précédent, nous en avons discuté et nous avions donné mandat au président de nous faire des propositions. Ainsi, nous avons retenu la commission discipline et recours, et ces commissions-là, il faut dire que chaque membre proposé a été saisi et retenu. Alors la commission de discipline et recours, la commission éthique, la commission de contrôle des clubs, et surtout le tribunal arbitral du football du Sénégal. Ce tribunal nous permettra, chaque fois que nécessaire, après avoir épuisé tous les recours, de saisir le tribunal local, comme on le fait avec le tribunal arbitral en Suisse. Tout cela se déroulera au niveau du Sénégal, permettant ainsi de régler certains problèmes localement avant de les porter éventuellement devant le tribunal arbitral des sports au niveau international »a expliqué Seydou Sané.