google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

La Marine nationale a intercepté plus de 500 migrants depuis le début mai

Les forces armées du Sénégal ont intercepté plus de 500 migrants en mer au cours du mois de mai lors de quatre opérations distinctes mettant en lumière la poursuite du flux des départs vers l’Europe.

 
La Marine nationale a intercepté quatre embarcations transportant un total de 554 migrants entre le 7 mai et mercredi dans les eaux territoriales au large de la capitale Dakar et de Saint-Louis (nord-ouest), indiquent ses messages postés sur X.
 
Les occupants étaient originaires du Sénégal ou de la sous-région. L’une des pirogues au moins est partie de Gambie, voisine du Sénégal, selon la Marine.
 
La Marine avait intercepté 269 migrants entre début décembre et fin avril, après un pic d’un millier pour le seul mois de novembre, selon les chiffres qu’elle a publiés et qu’a additionnés l’AFP. L’AFP ignore si toutes les interceptions ont fait l’objet d’une communication.
 
Des milliers d’Africains espérant une vie meilleure tentent chaque année de gagner l’Europe par l’Atlantique en longeant les côtes, malgré la dangerosité du périple. Les Sénégalais sont parmi les plus nombreux à débarquer aux Canaries, archipel espagnol et porte d’entrée de l’Europe.
 
Ils voyagent à bord de modestes bateaux ou pirogues à moteur fournis par des passeurs monnayant le voyage. Beaucoup meurent en mer.
 
Au moins 26 migrants partis de Guinée ont péri dans le naufrage de leur embarcation au large du Sénégal, début mai semble-t-il, a indiqué la semaine passée le Premier ministre guinéen Amadou Oury Bah, qui a parlé d'”hémorragie” migratoire.