google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Mandat de dépôt pour Pape Alé Niang : L’Anpels condamne mais démêle liberté de presse et combat politique

L’association nationale de la presse en ligne du Sénégal (Anpels) se démarque totalement de la position de la CAP qui se retrouvent dans une position ambiguë sur l’arrestation du journaliste d’investigation, Pape Alé Niang.
L’Anpels ne compte pas caresser le confrère Pape Alé NIANG dans le sens du poil car, le métier de journaliste obéit à une logique d’éthique et de déontologie. Un journaliste n’a point le droit de s’employer à un combat politique, par le biais de son métier.

Aujourd’hui, le débat devrait surtout s’articuler autour des principes fondamentaux qui gouvernent le métier de journaliste et non soutenir un combat politique.
Le journalisme c’est la responsabilité et l’équilibre
de l’information ?
L’Anpels avait récemment attiré l’attention des Sénégalais sur la nécessité de ne pas profiter du nouveau code de la presse pour mener des combats politiques.
Si aujourd’hui L’Anpels se démarque du Synpics et de la Cap, c’est parce que ces structures dédiées, ne veulent pas dire la vérité dans cette affaire. Certes, elles sont dans leur rôle de préservation de la liberté de presse, mais il y a lieu de rappeler á chaque fois que de besoin les fondamentaux du métier
Dans l’affaire Pape Alé Niang, la CAP fait dans l’amalgame.
Dans ce dossier, l’Anpels, s’engage á dire la vérité et uniquement la vérité
Pape Alé Niang n’a pas le droit de mêler combat politique et liberté de presse.
Par ailleurs, l’affaire Sonko Adji Sarr est un dossier hautement sensible qui doit être gérée par les médias de façon responsable et professionnelle. En mars 2021, suite aux émeutes, quatorze personnes sont mortes et des dégâts considérables ont été enregistrés dans presque tout le territoire national et le pays a failli basculer dans le chaos.
Si aujourd’hui, Pape Alé tente de parler de “complot” ourdi par les forces de defense et de sécurité, dans l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko, il peut plonger le pays dans un chaos total en semant la zizanie.
L’Anpels se démarque totalement de la position du Synpics et de la Cap et invite le journaliste Pape Alé Niang à se limiter à l’exercice de son métier ou s’engager en politique
Service Com ANPELS.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.