google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Musique : Modou Touré, héritier légitime du Touré Kunda

Le groupe Touré Kunda est la première formation musicale sénégalaise à atteindre une renommée mondiale accompagnée d’un succès fou dans les années 80. Et le jeune chanteur Modou Touré est en passe d’être l’héritier légitime de la famille Eléphants. Bien connu en Angleterre, Modou est né dans une famille musicale aux influences multiples. Sa voix captivante nous rappelle celle de son père Ousmane Touré, qui a écrit les belles lettres de noblesse de la musique populaire au Sénégal, avec le Touré Kunda. Passionné de musique, Modou fait la fusion entre tradition et modernité avec ses plus belles œuvres enregistrées dans son registre. Dans un entretien qu’il a accordé à Seneweb en marge du festival Métissons de Saint-Louis, le chanteur revient sur sa carrière, ses influences et ses projets.
Vous êtes artiste-chanteur-compositeur issu d’une grande famille de musiciens. Parlez-nous un peu de vous.
 
Merci beaucoup Seneweb. C’est un honneur pour moi de parler dans les médias sénégalais, car je suis très fier de représenter mon pays partout à travers le monde. Je m’appelle Modou Touré, fils du chanteur Ousmane Touré du groupe Touré Kunda. Je suis chanteur-compositeur basé à Londres pour ma carrière professionnelle. Musicalement, je suis influencé par mes parents du Touré Kunda, un mythique groupe du Sénégal originaire de la Casamance.
En parlant de vos parents chanteurs, qui sont-ils ?
 
(Sourire) Je pense que les mélomanes connaissent mieux mes parents que moi. Ousmane, Ismaël et Cheikhou ont marqué l’histoire de la musique au Sénégal avec une carrière artistique très riche. Tout petit, je les écoutais ; ils m’ont vraiment influencé et j’ai eu la chance d’avoir la voix de mon père qui m’a encore donné plus de courage et faire de la musique avec fierté.
Est-il facile d’être un héritier d’un grand groupe comme Touré Kunda ?
 
Oui et non. D’aucuns pensent que c’est un désavantage d’être un héritier du Touré Kunda musicalement et d’autres le contraire. Mais à mon avis, le plus important, c’est d’être performant et croire à ce qu’on fait. C’est vrai que le Touré Kunda n’est pas n’importe quel groupe facile à imiter, si on veut suivre sa trajectoire.
 
 
De toute façon, ça dépend de l’artiste et je pense que c’est un atout pour moi et je ferai tout pour rendre fier mon pays et mes parents.
Quels sont les thèmes que vous développez dans vos chansons ?
 
Je pense au plus profond pour sensibiliser la société. Je développe des thèmes sur l’amour, la paix et tant d’autres sujets qui peuvent servir le grand public. Le problème des jeunes, les crises, etc., je sensibilise toujours mon public. Le chanteur est avant tout un éducateur. Alors, je pense toujours faire des choses utiles pour les gens qui m’écoutent.
Votre dernier album solo a été nominé Meilleur Album aux One World Music Awards en 2020 à Londres. Une première pour vous ?
 
C’était vraiment très difficile de le décrocher, parce qu’à Londres, il n’y a que de grands chanteurs et de très bons musiciens. Alors, si mon album a été nominé comme l’album le plus vendu et écouté en Angleterre, c’est vraiment un honneur pour moi et ça me pousse à travailler encore et de viser plus loin. Il faut être ambitieux pour pouvoir aller de l’avant.
D’ailleurs, c’était dans une période très difficile liée avec la Covid. Par contre, j’ai fait beaucoup de collaborations avec d’autres sommités. Mais ce prix est ma première distinction avec mon album solo.
Vous êtes chez vous au Sénégal, précisément à Saint-Louis pour le festival Métissons. Ça vous fait quoi de jouer sur une scène sénégalaise ?
 
J’ai toujours rêvé de jouer au Sénégal, à Dakar, à Saint-Louis et partout dans le pays. Je n’ai rien de plus cher que mon pays. C’est vrai que je suis plus connu à l’étranger, mais ça ne change rien de ce que j’éprouve pour le Sénégal et l’Afrique en général. C’est vraiment un immense plaisir de jouer ici à Saint-Louis en compagnie de grands musiciens internationaux.
Quels sont vos projets ?
Je travaille sur un projet d’album avec les plus grands musiciens internationaux. Mon souhait est de faire quelque chose qui honore mon pays. Je prépare des séries de concerts et de spectacles en Angleterre et dans le reste du monde. J’en profite pour remercier Seneweb et lancer un message fort au peuple sénégalais de cultiver la cohésion sociale et l’harmonie. Que la paix et la stabilité règnent au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.