google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Ousmane Faye sur l’arrestation des gardes de Sonko: « Le bain de sang à Tchiky ne sauraient rester impunis »

Les sénégalais se sont tous indignés de la forte répression menée par les hommes de Sonko lors de son ‘’némékou’’ tour à Tchiky. Peu de doigts se sont levés pour fustiger la démarche violente amenée dans l’arène politique par Ousmane Sonko qui, depuis les évènements de Mars 2021, pense qu’il est un intouchable et que les victimes sont les grands perdants de ses actes barbares.

Aujourd’hui que la justice décide de sévir pour situer les responsabilités de ces agressions, l’on semble s’émouvoir et tirer sur le régime. Pour le leader de Manko Wattu Sénégal (MWS), «cette convocation des nervis de Sonko est dans l’ordre normal des choses. Et que c’est même un non évènement qui ne mérite pas qu’on perde notre temps à y épiloguer trop longtemps».

« Il est temps que les acteurs politiques, surtout ceux de l’opposition, se mettent dans la tête que le Sénégal est bien un état de droit, et que tout acte barbare synonyme d’agressions et de violences sur des citoyens, ne saurait rester impuni ».

Ousmane Faye, qui se prononçait ce matin sur cette affaire tenait à faire cette clarification pour la gouverne de tous : «Des nervis ou gardes du corps d’un quelconque leader politique ne peuvent se permettre de commettre des actes répréhensibles sans que justice ne soit rendue. Il faut que Sonko et ses ouailles arrêtent de penser qu’ils sont les détenteurs de la violence. Pas trop longtemps, des gardes du PUR sont convoqués et sont toujours en prison. Tout comme dans le passé, nous avons toujours souvenance que Idrissa Seck a connu pareil revers en voyant Vieux Sandiéry Diop et ses gardes du corps acheminés directement en prison. Aujourd’hui, c’est autour des nervis de Sonko d’être convoqués pour qu’ils répondent de leurs actes. S’ils sont fautifs, ils dormiront à la citadelle du silence, et ça personne n’y peut rien».

Pour le patron de MWS, «ces gens se disent des radicaux et sèment le désordre dans le pays. Leur stratégie, c’est d’infiltrer les forces de défense et de sécurité, les écoles, et tous les segments de l’administration. Pire, ils ont dans leur stratégie construit un discours cousu de mensonges et de fomentations pour faire croire à l’opinion des inepties. Ils cherchent à instaurer une atmosphère de peur et créer la déflagration sociale, une tactique qui était propre à Hitler et qui avait fait que les Allemands lui avaient cédé le pouvoir. Mais c’est dommage que le Sénégal de Macky Sall n’est pas l’Allemagne de l’époque. Nous combattons cette forme de pratique, sous risque qu’elle nous dompte tous. Donc, il est temps qu’on arrête, par tous les moyens, ces monstres qui n’ont aucun respect pour l’Etat, les forces de l’ordre, de défense et de sécurité, les chefs religieux et tous les symboles de la république».

Mais, termine Ousmane Faye, « on ne peut pas commettre certaines barbaries au vu et au su de tous sans en payer les pots cassés. La récréation est terminée, et même si c’était des nervis de la mouvance présidentielle, justice fera bien son travail quoique les politiciens encagoulés en diront ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.