google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Retour à Everton : Gana Gueye lâche ses vérités sur son transfert

Lors du dernier marché des transferts, Idrissa Guèye faisait partie des «indésirables» du PSG. Suite aux arrivées de Luis Campos et Christophe Galtier, le Sénégalais a ainsi été invité à se trouver un nouveau club. C’est ce qu’il a fait. Et à 33 ans, Gueye a fait son grand retour à Everton, club qu’il avait quitté en 2019 pour signer au PSG.

Passé par Everton entre 2016 et 2019, Idrissa Gueye avait ensuite rejoint le PSG. Mais voilà que le Sénégalais a retrouvé les Toffees durant le dernier mercato estival. Poussé vers la sortie avec d’autres indésirables, le milieu de terrain de 33 ans a ainsi fait son grand retour à Everton. Un immense bonheur pour le principal intéressé comme il a pu l’expliquer aux médias de son club.

«C’était comme revenir à la maison»

Et à propos de son transfert du PSG vers Everton, le Sénégalais a expliqué : «Je suis très, très heureux d’avoir une nouvelle opportunité afin de tout donner pour ce club. J’ai passé trois ans ici et une fois que vous êtes bleu, vous l’êtes pour toujours. Comment je peux l’expliquer ? C’est dans mon cœur. Ce club fait partie de moi. C’est difficile de trouver les mots, mais revenir ici, c’était comme revenir à la maison ».

«Dès qu’Everton m’a appelé…»

«C’était pas dans mes plans de revenir, mais dès qu’Everton m’a appelé et m’a dit qu’ils avaient besoin de moi et qu’ils me voulaient pour aider… Je ne pouvais pas dire non. C’est ma maison, c’est comme ça que je le ressens. Je ne peux pas dire non à Everton, peu importe qu’ils soient en haut ou en bas du classement. Cela ne m’intéresse pas car, je tiens à ce club. Je suis prêt pour ce défi et je veux aider pour remonter au classement. Je veux apporter mes expériences», a également expliqué Idrissa Gueye concernant son grand retour à Everton lors du dernier mercato estival.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.