google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Santé : Un magistrat appelle les établissements de santé, à plus d’humanisme

Le conseiller référendaire à la Cour suprême El Hadji Birame Faye, a insisté, lundi, à Dakar, sur la nécessité de faire en sorte qu’il y ait davantage d’humanisme dans l’accueil des malades et des usagers des établissements de santé au Sénégal.

 

 Relate Direct28.com ;

“L’essence d’un bon système de santé, c’est l’humanisme”, a soutenu le magistrat, en prononçant le discours de la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux, sur “la protection des usagers dans le système de santé publique”.

El Hadji Birame Faye a déploré l'”accueil austère et désorganisé” des usagers des établissements publics de santé au Sénégal, où, selon lui, il est “rare de trouver une personne empathique”.

Il a dénoncé la “rétention de patients” dans des structures sanitaires, “pour non-paiement” de leurs frais médicaux.

M. Faye a invité aussi les établissements de santé, à “produire le meilleur service pour le meilleur coût”.

En présence du chef de l’Etat, Macky Sall, le magistrat a réclamé une révision du système de santé sénégalais, dans le but de le “rendre moins tributaire des contributions extérieures”.

Il souhaite en même temps, que des “mesures incitatives” soient prises en faveur des zones éloignées des grandes villes, où se trouvent presque tous les meilleurs spécialistes.

La cérémonie officielle de la rentrée des Cours et Tribunaux, s’est déroulée en présence du premier président de la Cour suprême, Cheikh Tidiane Coulibaly et du ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall.

Le Premier ministre, Amadou Bâ, ainsi que les présidents de l’Assemblée nationale et du Conseil économique, social et environnemental, Amadou Mame Diop et Idrissa Seck, y ont également pris part.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.