google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Sortie du Procureur: Benno dénonce “Des méthodes violentes et séditieuses frisant le terrorisme”

Suite à  la sortie du Procureur général, Ibrahima Bakhoum, annonçant l’arrestation du « Commando  Pastef », la coalition  Benno Bokk Yakaar (BBY) s’est fendue d’ un communiqué. La mouvance présidentielle « s’indigne et dénonce les méthodes violentes et séditieuses frisant le terrorisme, mises au jour à l’occasion de ces enquêtes policière et judiciaire”.

La coalition BBY n’a pas également aimé la réaction de Ousmane Sonko après la sortie du chef du parquet de Dakar.

Texte : 

“La coalition Benno Bokk Yaakaar exprime sa profonde surprise et sa désolation suite aux informations graves et compromettantes pour le PASTEF révélées au public par le Procureur général à l’occasion de son adresse à la presse ce mardi 28 mars 2023.

La coalition BBY s’indigne et dénonce les méthodes violentes et séditieuses, frisant le terrorisme, mises au jour à l’occasion de ces enquêtes policière et judiciaire. Tout cela renforce notre conviction déjà exprimée que toute l’activité du parti politique Pastef s’inscrit en violation flagrante des dispositions constitutionnelles pertinentes.

Ousmane Sonko et son parti doivent s’expliquer sur la présence de militants à la fois aussi dangereux que déséquilibrés dans leurs propres rangs, qui auraient tenté d’organiser des attentats contre des autorités républicaines et des chefs religieux.

La réaction de Ousmane Sonko s’est inscrite dans un discours délirant où, comme toujours, les insultes et les menaces de mort contre les magistrats ont tenu lieu d’argumentaire.

Tous les républicains et démocrates de notre pays ainsi que les populations laborieuses doivent unanimement dénoncer les dérives de ce parti aux antipodes de notre tradition de débat et de compétition démocratiques et pacifiques.

La conférence de presse du procureur général conforte l’idée selon laquelle Ousmane Sonko a menti sur son état de santé. Puisqu’aucun médecin n’a posé un acte médical sur lui et diagnostiqué un empoisonnement quelconque. Pire, il reconnaît que c’est bien un militant de son parti qui lui aurait versé du vinaigre.

La coalition BBY réaffirme plus que jamais son attachement aux principes de la démocratie et de l’Etat de droit, et son engagement indéfectible pour la paix, la stabilité et la cohésion sociale.

C’est pourquoi la coalition BBY appelle le peuple sénégalais à la vigilance et à la mobilisation face aux forces de destruction tapies dans les rangs de PASTEF et dont l’objectif manifeste est de détruire par la violence notre tradition démocratique multiséculaire.

La coalition BBY réitère son soutien sans réserve aux institutions, particulièrement à la justice et aux FDS dans leurs missions de dire le droit et de garantir l’ordre public au nom du peuple sénégalais.

Nous invitons toutes les forces vives de la nation et la société civile en particulier, à renforcer le vaste courant républicain et démocratique pour dénoncer les agressions répétées contre la république et la nation sénégalaise.

Dakar, le 28 mars 2023
La coalition Benno Bokk yaakaar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.