google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

URGENT – PROCÈS CONTRE ADJI SARR :Ousmane Sonko ne va pas déférer devant la Chambre Criminelle. (Audio)

Ousmane Sonko ne va pas déférer devant la Chambre Criminelle, a précisé ce mardi 24 janvier, le secrétaire national à la communication du parti Pastef.

On en sait un peu plus sur la posture du leader de Pastef attendu pour un procès contre son accusatrice Adji Sarr. « Chacun a sa compréhension de ce qu’il (Ndlr : Ousmane Sonko) vient de dire mais c’est très clair. Il en a assez souffert. Ils (Ndlr : pouvoir) en ont fait trop. Depuis deux ans, ils ont essayer de ternir l’image du président Ousmane Sonko. Tous les jours, matin, midi, soir. Ce qu’on regarde à la télé, c’est digne des récits pornographiques sur un parent, un fils, un mari, un époux je dirais et surtout sur un leader qui draine des foules derrière lui. Je pense qu’ils en ont assez faire« , a notamment déclaré, sur Rfm, El Malick Ndiaye.

Des preuves qui disculpent Ousmane Sonko

Très en verve, le Patriote estime qu’il y en a eu énorme de preuves qui disculpent le président Ousmane Sonko. Ce dossier, poursuit le secrétaire national à la communication, n’aurait jamais dû sortir de l’enquête préliminaire de la gendarmerie avec le certificat médical, « avec les contrevérités racontées par la dame mais surtout avec les récits des témoins. »

« Nous n’accepterons pas que Ousmane Sonko aille au procès »

Il ajoute que tout au long du processus, il y en a eu assez de preuves à savoir les audios qui montrent effectivement qu’il s’agit d’un sordide complot mais surtout que la dame s’est jouée de la justice et des sénégalais. « Nous n’accepterons même pas que le président Ousmane Sonko aille au procès. Et le peuple ne l’acceptera pas parce que cette farce là a assez duré. C’est ça la vérité. On ne peut plus continuer à tenir ce pays en otage pour une sordide affaire qui a fini de montrer toutes les preuves qu’il s’agissait d’un complot d’Etat contre un opposant à qui on a cherché tous les problèmes du monde« , a expliqué, verbatim, El Malick Ndiaye.

La vie professionnelle et privée de Ousmane Sonko fouillée

Et dire que depuis 2014, le régime a fouillé toute la vie professionnelle comme privée – de Ousmane Sonko -. « Ils nous poursuivent, ils nous persécutent, ils nous attaquent c’est-à-dire qu’on a assez souffert. Aujourd’hui, ce qui se passe c’est qu’on est arrivé  au terminus de cette affaire-là. On passera à autre chose et rien n’empêchera au président Ousmane Sonko d’être candidat », a dénoncé M. Ndiaye.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.