google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualités au Sénégal

PUBLICITE

Violences survenues à Ziguinchor: Angélique Manga réagit après ses événements

Angélique Manga affirme que les violences survenues à Ziguinchor  sont la résultante des appels incessants aux manifestations, de la défiance permanente de l’autorité de l’État de Ousmane Sonko. Le ministre conseiller du président est revenu sur ces évènements  dans l’émission Soir d’infos sur la Tfm. 

Au début des ses propos, Aminata Angélique Manga a présenté ses condoléances à la famille du policier mort lors des manifestations du lundi dernier à Ziguinchor ainsi que les victimes collatérales des violences.

Le ministre conseiller estime que l’appel au « Gatsa-Gatsa », du « mortal combat », de la défiance de la justice sont à l’origine de ces affrontements.

La responsable du pôle de communication du Mouvement National des Femmes de l’APR juge délétère cette situation.

Elle poursuit « Depuis que Ousmane Sonko est entré en politique, son slogan est le gatsa gatsa. J’ai très mal quand on qualifie le ressortissant du sud de violent, ce qui est bien regrettable et bien dommage« .

Sans demi-mesure, elle ajoute » Nous avons vu de grandes figures de la politique qui viennent de la Casamance. Nous avons connu Ibou Diallo, Robert Sagna, Landing Sané, Landing Savané, Abdoulaye Baldé, Emile Badiane, Famara Ibrahima Sagna et tant d’autres qui n’ont jamais été étiquetés de violents. Ça me fait mal quand on me lance ces piques »

La journaliste de formation soutient que Ousmane Sonko devait se révolter le jour où il a pris ses responsabilités en violant le couvre-feu pour aller fréquenter un salon de massage et non partir se cacher à Ziguinchor.

Elle juge trop facile la position de l’opposant et l’invite à discerner le temps de la politique et celui de la justice.