google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Concurrence » inter-confrérique: Serigne Fallou Mbacké Khadim met en garde

Le conférencier Serigne Fallou Mbacké Khadim a dénoncé la démarche de  certaines personnes malintentionnées qui sèment la division entre les confréries au Sénégal. Dans un message adressé au Sénégalais, le religieux a alerté sur les conséquences que cette concurrence inter-confrerique peut engendrer. 
 « A l’occasion de ce mois béni du ramadan, les médias animent souvent des émissions pour perler des saints hommes qui ont marqué l’histoire du Sénégal. Mais qu’on fasse très attention sur le contenu de ces émissions. Et je demande aux responsables des médias d’être très prudents par rapport aux thèmes que ces prêcheurs doivent traiter concernant les confréries. Qu’ils cherchent des sujets qui unifient et non des thèmes qui divisent. L’heure n’est pas à la division. Et si on continue sur cette pente, on risque de tomber dans le piège des ennemis de l’Islam », a alerté Serigne Fallou Khadim. 
Le petit-fils de Serigne Touba a également demandé  à tous ceux qui parlent des confréries de revisiter d’abord l’histoire et les écrits de ces grands hommes afin d’en discuter: « Et je pense que s’ils font cela, la cohésion et l’entente seront toujours au rendez-vous. Car dans les écrits de El Hadj Malick, on y trouve toujours des messages d’unification et même des lettres qu’il avait écrites à Serigne Touba pour renforcer leur fraternité. A Touba aussi c’est la même chose. On peut y trouver des lettres que Serigne Touba avait écrit à El Hadj Malick. Et c’est pareil pour toutes les autres familles religieuses. En plus on partage la même religion qui nous demande de cultiver la paix des cœurs entre nous. Alors il est temps de nous réveiller et faire face à ces menaces qui courent vers l’Islam. »
Pour terminer, le religieux prévient: « Que ceux qui disent du mal des autres confréries pensant que personne ne les entend, se ressaisissent. Qu’ils sachent que les informations filent très vite. Alors, plaçons le Bon Dieu devant toutes nos actions avant de parler de quoi que ce soit. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.