google-site-verification=dvlYsrn1U0QSqfKNWyXEmQl7Z0AnZiPl7OxeFBedUPg
l'actualité d'ici et d'ailleurs

PUBLICITE

Espagne : La dernière volonté de Ablaye Mboup serait de voir son fils avant de mourir

À des milliers de kilomètres du Sénégal, à Malaga (Espagne), un homme attend la mort dans son lit d’hôpital. Les médecins pronostiquent qu’il ne lui reste que quelques jours à vivre? avant de succomber à l’hypertension artérielle pulmonaire qui l’a terrassé. Il se nomme Ablaye Mboup.

Ablaye Mboup est âgé de 60 ans. Il pèse en ce moment 35 kilogrammes. « Il est d’une minceur extrême, il est mal nourri. Il ne peut plus se nourrir », se désole Rafael Bravo, le cardiologue qui le suit à l’hôpital Costa del Sol de Malaga.

Le journal indique que l’immigré sénégalais a exprimé sa dernière volonté : voir son fils, resté au Sénégal, avant de mourir. Le cardiologue et l’Association nationale (espagnole) d’hypertension pulmonaire se battent depuis des mois, pour lui permettre de la réaliser.

Malheureusement pour eux, le fils de Ablaye Mboup n’arrive pas à obtenir un visa. «Il est arrivé qu’il dorme à la porte du consulat d’Espagne au Sénégal, mais on lui dit qu’il n’est pas pris en charge sans rendez-vous», raconte Rafael Bravo.

La présidente de l’Association nationale d’hypertension pulmonaire, Eva Garcia, a même écrit à la reine d’Espagne, Letizia, pour un coup de pouce. «J’espère qu’elle, qui est marraine des personnes souffrant de maladies rares, puisse tout accélérer pour qu’il ait une mort digne», prie-t-elle.

Son transfert au Sénégal étant impossible, vu son état de santé, Ablaye Mboup est condamné à rester en Espagne. Avec l’espoir de voir son fils, avant l’heure fatidique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.